Archives de catégorie : Protéines

Chili végétarien sans gluten,
25g de protéines végétales

A partir d’une étiquette nutritionnelle d’un plat préparé de chili végétarien acheté à mon magasin Bio, j’ai préparé une recette fait-maison, j’ai juste augmenté la portion de tofu qui à la base était de 40 grammes seulement.. Continuer la lecture de Chili végétarien sans gluten,
25g de protéines végétales

Clafoutis à l’amarante
sucré ou salé,
sans gluten et sans lactose

20161104_113256

Qu’est ce que l’amarante? Une mine de protéines dans des céréales.
1,60€ le sachet de 250g à La Vie Claire, une bouchée de pain…

Clafoutis à l’amarante salé pour deux

300g d’épinards, 50 cl de lait d’amande, 150 g de graines d’amarante , 2 œufs, des épices et du gruyère râpé.

Préchauffer le four à 180°. Porter à ébullition le lait et les graines d’amarante. Laisser cuire 15 minutes à petit feu. Graisser le moule et y répartir les légumes. Battre les œufs avec les épices  jusqu’à ce que cela mousse. Verser dessus le mélange lait/amarante tiédi. Ajouter le tout sur les légumes et déposer le gruyère râpé. Mettre au four 30 minutes.

Clafoutis à l’amarante sucré pour deux

 500 g de cerises, 50 cl de lait d’amande, 150 g de graines d’amarante, 60g de sucre complet, 2 oeufs, parfum au choix : fève tonka, eau de fleur d’oranger, amande amère, vanille…

Préchauffer le four à 180°. Porter à ébullition le lait et les graines d’amarante. Laisser cuire 15 minutes à petit feu. Graisser le moule et y répartir les cerises (avec ou sans noyau : je ne rentrerai pas dans le débat). Battre les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que cela mousse. Y ajouter le parfum de votre choix. Verser dessus le mélange lait/amarante tiédi. Ajouter le tout sur les cerises. Mettre au four 40-45 minutes.

Recette d’automne de Seitan,
21 g de protéines

20161027_120053

Le seitan est une excellente source de protéines végétales (21 g/ 100g), il n’est pas gras et en plus il est peu calorique.
Cette assiette est complète, parfumée et le seitan se fond dans les légumes fondants et le croquant des noix.

Ingrédients

100 g de seitan
100 g de butternut
50 g de fenouil
10 olives noires
1 c. à soupe d’huile de colza
Curcuma, poivre
Du persil frais

Couper le butternut en cubes, le fenouil en petits dés. 20161027_120218
Chauffer l’huile dans une poêle, ajouter le butternut et le fenouil.
Cuire doucement 15mn puis ajouter les olives et le seitan tranché en lamelles.
Ajouter les épices et laisser à feu très doux 15mn.

Servir avec une semoule de maïs agrémentée de raisins secs, de noisettes et de noix de cajou.

Bon appétit.

 

Protéines végétales et animales

Protéines végétales 

Rôle des protéines :
Les protéines ont un rôle essentiel dans le renouvellement tissulaire des muscles, des cheveux, des ongles, des os, de la peau…
Elles apportent de l’énergie et surtout elles contiennent des acides aminés que le corps ne peut pas fabriquer.
Elles sont impliquées dans les processus de l’immunité de la digestion et dans le transport de l’oxygène

Protéines végétales et animales :
La viande apporte tous les acides aminés nécessaires mais elle apporte surtout des acides gras saturés qui pris en excès favorisent la prise de poids et les risques cardiovasculaires.
En revanche les protéines végétales sont riches en fibres et sont dépourvues de graisse saturée. Néanmoins elles ne contiennent pas tous les acides aminés nécessaires. Dans le cas d’un régime végétarien, si l’assiette est bien équilibrée, tous les apports nutritionnels seront comblés et même de meilleure qualité qu’un consommateur de viande et poisson.
Les légumineuses apportent des protéines entre 20 et 25%, elles sont riches en fibres et en minéraux et surtout ont un index glycémique bas c’est à dire qu’elles font augmenter progressivement le taux de sucre dans le sang ce qui favorise la satiété.

Conséquences d’une carence ou d’une surconsommation :
La carence est rare dans notre pays cependant un régime draconien met la santé en danger: dénutrition, fonte musculaire, système immunitaire moins résistant.

Notre société est plus sujette à une surconsommation de protéines : prise de poids, problèmes cardiovasculaires, acide urique anormalement élevé, surcharge de travail de vos reins, fatigue, augmentation de la pression artérielle due à l’excès de sodium dans les viandes transformées.
Les protéines animales sont acides et notre organisme dépense beaucoup d’énergie pour retrouver un pH équilibré.