Un film de 30 mn sur
l’entreprise Coca Cola au Mexique.

Ce matin, je suis tombée sur ce film par hasard, il expose des problèmes que rencontrent les habitants d’une ville au Mexique depuis l’implantation d’une usine Coca Cola.
Par manque d’eau potable, les enfants, les bébés  ne boivent que du Coca, car l’usine s’est implantée sur la nappe phréatique qui alimentait la région….

Rappelons que le Mexique est le champion de l’obésité infantile soit 31%, et 70% de la population adulte est ou en surpoids ou obèse.
Le soda est un des facteurs de prise de poids :

1 canette  de coca 33 cl = 7 morceaux de sucre = 35g de sucres

Un individu bien portant ne devrait pas consommer plus de 50g de sucre par jour.

Cliquez sur le lien pour lire la vidéo:

https://www.bing.com/videos/search?q=film+les+dessous+de+la+mondialisation&view=detail&mid=D16CE79139E1B2037B9ED16CE79139E1B2037B9E&FORM=VIRE

Connaissez-vous
les graines d’amarante?
C’est sans gluten ….

28076

Des graines pas chères 1,60€ les 260g chez La Vie Claire , on pourrait les souffler comme le pop corn…

Histoire

Depuis très longtemps, diverses espèces d’amarantes sont cultivées pour l’alimentation en Asie, en Amérique et en Afrique. Ainsi, Amaranthus caudatus, A. cruentus et A. hypochondriacus jouèrent un rôle alimentaire important dans les civilisations précolombiennes, aussi bien en Mésoamérique (chez les Mayas et les Aztèques, notamment) qu’en Amérique du Sud (chez les Incas par exemple).

Nutrition

L’amarante est naturellement sans gluten. Elle présente de meilleures propriétés nutritionnelles que les principales autres céréales (maïs, blé, riz, avoine) de part sa richesse en fer, en protéines, magnésium et calcium.

Glucides 54,2 g
Amidon 51,7 g
Sucres 2,5 g
Fibres alimentaires 11,5g
Protéines 16,4 g
Lipides 6.2 g
Saturés 2138 mg
Oméga-3 81 mg
Oméga-6 4031 mg
Oméga-9 2143 mg

Utilisations culinaires

En garniture : les graines d’amarante une fois bien rincées sous l’eau courante, doivent être ensuite cuites dans au moins trois fois leur volume pendant 45 minutes couvercle fermé. Une fois cuites, elles s’accompagnent de légumes, de gratins et de sauces.
● A la poêle (méthode pop-corn) : comme pour le sésame grillé, on place les graines d’amarante dans une poêle sans y ajouter de matière grasse. On recouvre avec le couvercle et on met en chauffe. Les graines commencent à sauter et sont prêtes à servir après quelques secondes.
● En préparations : simplement en les ajoutant dans les desserts ou dans des pains.

Astuce pour vos tartines au pain intégral.

Pour la réalisation de vos tartines à base de pain intégral Bio , demandez à ce qu’il soit tranché dans la longueur.
Il ne vous reste plus qu’à le congeler …

J’achète mon pain à mon magasin Bio: 2€.
Je privilégie un pain intégral pour ses qualités nutritionnelles et aussi parce que ce pain à l’index glycémique le plus bas de tous les pains.

Je vous ai préparé une tartine pour mon article de demain…

Pourquoi nous recommande-t-on
de consommer des fruits et des légumes?

« Manger 5 fruits et légumes par jour », vous connaissez ce slogan , je vous en dit plus …

Le PNNS, Plan National Nutrition Santé, a été mis en place en 2001 par le ministère de la santé.
Son objectif: Améliorer la santé de l’ensemble de la population, en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs, la nutrition.

Voici en résumé les objectifs concrètement visés:
1) réduire l’obésité et le surpoids
2) augmenter l’activité physique et diminuer la sédentarité à tous les âges
3) améliorer les pratiques alimentaires et les apports nutritionnels notamment chez les populations à risque
4) réduire la prévalence des pathologies nutritionnelles

Manger 5 fruits et légumes par jour est un message que tout habitant Français connaît forcément.

Quels sont les bénéfices ?
Les fruits et les légumes constituent des composants importants d’une alimentation saine et équilibrée, qu’ils fassent partie d’un en-cas ou d’un menu principal. Ils nous apportent des vitamines, des fibres et des minéraux, un peu d’énergie (surtout sous la forme de sucre). Les études épidémiologiques indiquent qu’une forte consommation de fruits et de légumes est associée à un plus faible risque de maladies chroniques, et particulièrement de maladies cardiovasculaire, de diabète de type 2 et de certains cancers (bouche, pharynx, larynx, œsophage, estomac et poumons).
Ils contiennent des fibres qui:
* facilitent le transit intestinal et donc contribuent à ne pas enflammer la muqueuse intestinale ( à la condition de boire suffisamment de l’eau qui va gonfler les fibres ).
* augmentent la sensation de satiété et donc contribuent à la baisse de prise alimentaire et à la prise de poids.
* diminuent la concentration totale du cholestérol et le LDL car elles bloquent le cycle entérohépatique du cholestérol et pour compenser le foie fabrique plus de HDL ( le bon)  et en parallèle le LDL ( le mauvais) diminue.
* permettent de réduire le pic de glycémie après un repas et du coup d’insuline.
* nourrissent nos bactéries intestinales, notre microbiote qui a un rôle protecteur vis à vis des cellules cancéreuses et contre les microorganismes pathogènes. Le microbiote tient aussi un rôle dans le développement et la maturation du système immunitaire.

Ils contiennent des vitamines et des minéraux qui
* participent à la construction de l’organisme (croissance, développement du squelette…)
* contribuent au fonctionnement et à l’entretien du corps (transformation et utilisation des macronutriments, vision, coagulation du sang, systèmes musculaire, nerveux, immunitaire, fabrication d’ADN, …).
* neutralisent les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement cellulaire.

Ils contiennent des pesticides, c’est pourquoi il est fortement recommandé de consommer des fruits et des légumes issus de l’agriculture biologique.

Pourquoi 5 fruits et légumes, pourquoi pas 4 ou 6?
L’OMS recommande de manger au moins 400 g de fruits et de légumes par jour, sans compter les pommes de terre et autres tubercules riches en amidon. Ces 400g ont été traduits en 5 fruits et légumes.
En Europe, les recommandations varient d’un pays à l’autre. En général, elles s’alignent sur celles de l’OMS, mais elles sont supérieures dans certains pays comme par exemple le Danemark, qui recommande au moins 600 g.

Et vous avez-vous mangez-vous 2 fruits aujourd’hui ET des légumes ce midi et ce soir?

 

Pensez-vous que
le gras fait grossir?

Ce que l’on appelle communément « le gras », ce sont les lipides, des macronutriments qui contribuent à couvrir :
*nos besoins énergétiques
*nos besoins structurels et fonctionnels
tout comme les glucides (les sucres) et les protéines.

On aurait tendance à penser : « j’ai pris un peu de poids (un peu de gras), je supprime (donc) le gras quelques temps ».

Et bien non je ne vous conseille pas de supprimer de votre alimentation certains gras qui sont indispensables à votre corps et qui ne font pas prendre de poids.

Prenons l’exemple d’une femme (bien portante) ayant un besoin énergétique moyen de 2000 Kcal par jour, soit un apport nutritionnel conseillé (ANC) en lipides totaux de 84g à 96g par jour (l’équivalent d’1/3 d’une motte de beurre, juste pour comparer biensûr!!!).

  1. Apporter des omégas 3 : 3 g par jour.
    Dans cette famille d’omégas 3, il y a 3 acides gras différents: l’ acide    ∝-linoléique que l’on trouve dans les huiles de colza, noix, soja et les acides docosapentaénoïque et eicosapentaénoïque  qui se trouvent dans les poissons gras et crustacés, l’huile de foie de morue.
    Par exemple dans 100 g d’huile de colza il y a 9 g d’oméga 3.

    Ils sont indispensables car votre organisme ne peut pas les fabriquer; ils servent à notre système nerveux, à notre cerveau, pour notre vision et nous protège des maladies  cardiovasculaires.
  2. Apporter des omégas 6 : 10 g par jour.
    Dans cette famille d’omégas 6, il y a 2 acides gras différents: l’acide linoléique que l’on trouve dans les huiles de lin, de pépins de raisin, de germe de blé, de noix et l’acide arachidonique qui se trouve dans les tissus d’animaux.
    Par exemple dans 100 g d’huile de noix il y a 56 g d’oméga 6.
    Ils sont aussi indispensables car notre organisme ne peut pas les fabriquer; ils servent au maintien de l’intégralité de l’épiderme, au système immunitaire, à la réponse à l’inflammation et à la régulation du cholestérol et des triglycérides dans le sang.
  3. Apporter des omégas 9 : 36 à 48g par jour.
    Il s’agit de l’acide oléique de notre fameuse huile d’olive, dans l’avocat, les noix, amandes, pistaches.
    Par exemple dans 100 g d’huile d’olive il y a 70 g d’oméga 9.

    Là, notre corps sait le fabriquer mais pas suffisamment donc il faut aussi lui en apporter car il contribue à abaisser le taux du cholestérol.Retrouvez tous les aliments listés sur le site de l’ANSES
    https://pro.anses.fr/TableCIQUAL/index.htm
  4. Eviter les produits  de préparation industrielle, et CUISINER..
    Les graisses cachées sont dans tous les produits industriels et la viande.
    Manger ce que l’on cuisine est la meilleure façon de savoir ce que l’on ingère.
  5. Prendre conscience que la santé repose sur 3 piliers:
    l’alimentation
    l’activité physique quotidienne
    l’état émotionnel

    Voici ce que tout cela représente concrètement :
    2  cuillères à soupe d’huile de colza Bio tous les  jours pour l’assaisonnement uniquement
    et
    100g de sardines à l’huile 2 fois par semaine ou des gélules d’huile de foie de morue (pour les enfants c’est une excellente façon de couvrir leur besoin ou tous ceux qui ne mangent pas de poissons! moi par exemple…)
    et
    30 g de noix ou amandes non salées chaque jour
    et
    1 cuillère à soupe d’huile d’olive Bio pour la cuisson chaque jour
    et
    un avocat au moins par semaine.

 

Le calcium
un minéral capital à tous les âges.

besoin-calcium

Connaissez-vous réellement votre besoin en calcium?
Vous êtes intolérants lactose, végétaliens, vous n’aimez pas le fromage ou devez l’éviter ou vous voulez varier un max votre alimentation:
Je vous ai fait une petite synthèse car à chaque moment de la vie les besoins sont différents.

Attention l’oseille et la rhubarbe empêchent son absorption (c’est à cause de l’acide oxalique)!

Quelques suggestions de journée à 900mg:
1 yaourt
30 g d’emmental
100 g de sardines à l’huile ( en plus il y a des omégas 3, génial!!)

110 g de pain de seigle
110 g de mâche
40 g d’amandes
1 L de Salvetat ( « le Sud en bouteille pas le sel » : 0.005g/l de sodium soit 0.0125g/l de sel car il faut multiplier par 2.5 le sodium inscrit sur la bouteille)

Si vous trouvez la liste d’équivalence trop exhaustive, je pourrais vous faire une fiche pratique plus étendue…

Améliorer vos performances
physiques et intellectuelles.

Baisse de concentration, sensation de coup de barre, envie de sucre, maux de tête ?
Tous ces signes peuvent être  le reflet d’une consommation d’aliments à index glycémique élevés provoquant une chute de la glycémie.

Définition de l’index glycémique IG

C’est la capacité d’un aliment à faire monter le taux de sucre et donc à faire monter l’insuline.
Et plus on fabrique d’insuline plus on a tendance à stocker, à faire du gras dans son foie et plus on a tendance à boucher ses artères.
Donc privilégier les aliments à IG bas à tous les repas, et consommer modérément les IG moyen et à de temps en temps les IG fort toujours après avoir ingérés des légumes à IG bas.

courbes%20de%20glycemieSur le premier tableau, le témoin a mangé des lentilles ( à index glycémique bas=40)et sur le second tableau du glucose ( à index glycémique élevé=100).
La courbe rouge montre la quantité d’insuline dans le sang qui est bien en lien direct avec la glycémie sur le premier tableau.
Sur le second tableau, on remarque des différences par rapport au tableau d’abord le pic d’insuline dépasse le pic de glycémie
d’autre part la glycémie dégringole jusqu’à mettre le témoin en hypoglycémie.
Donc en plus de produire une grande quantité d’insuline et donc de faire du gras, un aliment à index glycémique élevé produit au bout de 3h une fringale, une baisse de concentration due à l’hypoglycémie, le témoin va ressentir le besoin de consommer de nouveau du sucre et le cercle vicieux se reproduira s’il consomme de nouveau un aliment à IG élevé…
Moi je lui conseillerais un abricot sec et quelques noisettes.

Á retenir

Plus un aliment est transformé plus son IG est élevé.

La cuisson d’un aliment modifie son IG, c’est le cas de la pomme de terre et des pâtes.
Plus les pâtes sont al dente mieux c’est.
Les pommes de terre cuites en purée IG à 80, cuites au four ou à la friteuse 95, bouillies et pelées 70, cuites dans leur peau 65.

Voici une liste relativement complète des aliments et de leur index glycémique

Par ordre décroissant d’index glycémique:
http://www.centrereveil.com/documents/tableau_index_glycemique.pdf

par ordre alphabétique de famille d’aliments:
http://www.diabete.fr/balance-glycemique/files/IG_FINAL.pdf

Quel pain choisir
pour sa santé.

thg79yzqay

D’après la vidéo de l’émission Allo Docteurs, voici les recommandations de la diététicienne Angélique Houlbert.

Pains recommandés

Pain complet = apport de zinc, magnésium, fer, vitamine B6 et B3.
Farine de blé complet= fibres insolubles= parfaites pour le transit.
+
Farines de seigle, orge ou avoine= fibres solubles se gorgent d’eau ce qui permet de digérer beaucoup plus lentement l’amidon= SATIÉTÉ
+
Levain = permet une meilleure disponibilité des minéraux .
Se conserve 4 à 5 jours.

 

Pains à éviter

Pain à mie blanche = calories vides
Fermentation à base de levures= se digère très vite
Pain de mie complet= fermenté à base de levures et non de levains, contient du sucre, des graisses, des conservateurs.
baguette de Tradition= pas de surgélation, pas d’ajouts d’additifs…
Tous ces pains ont un index glycémique (IG) très élevé.
Le risque
Si ces pains sont consommés quotidiennement= DIABÈTE
Comme ce sont des pains mous, vous ne mastiquez pas suffisamment et votre cerveau n’enregistre pas que vous êtes en train d’en manger et du coup vous aurez tendance à en consommer le double..
Pain grillé: l’acrylamide se forme, et selon l’EFFSA ( Autorité européenne de sécurité des aliments) pourrait accroitre le risque de cancer.

Récapitulatif

Choisir un pain à mie pain complet réalisé à partir de 2 farines et d’un levain.

Les céréales avec ou sans gluten.

gluten

Les preuves en faveur d’un lien entre gluten et côlon irritable s’accumulent.

Dans une revue de littérature parue en 2016, des chercheurs des universités de Bologne en Italie et McMaster au Canada font le lien entre des facteurs alimentaires et le syndrome du côlon irritable. D’après eux, 60 % des personnes souffrant de syndrome de l’intestin irritable disent être ballonnés ou ressentir des douleurs abdominales après avoir ingéré certains aliments.

Le gluten

Pour être plus précis, c’est une protéine présente dans l’endosperme des grains, donc à l’intérieur de la graine. Ce complexe protéique est composé de gliadine et de gluténine.

Notre alimentation est très riche en gluten, puisque nombreux aliments contiennent du blé, de l’orge, ou du seigle. Pensons aux farines, aux flocons, aux pains, aux gâteaux et viennoiseries… En fait, le gluten est partout !

Le Gluten se cache aussi sous de nombreuses dénominations notamment dans les additifs alimentaires, parfois sous leurs noms ou sous des numéros incompréhensible.

ADDITIFS POUVANT CONTENIR DU GLUTEN
E411 : Gomme d’avoine (ne convient pas aux intolérants au gluten)
E1400 : Dextrines, amidon torréfié
E1401 : Amidon traité aux acides
E1402 : Amidon traité aux alcalis
E1403 : Amidon blanchi
E1404 : Amidon oxydé
E1405 : Amidons traités aux enzymes
E1410 : Phosphate d’amidon
E1411 : Glycérol de diamidon
E1412 : Phosphate de diamidon
E1413 : Phosphate de diamidon phosphaté
E1414 : Phosphate de diamidon acétylé
E1420 : Amidon acétylé
E1421 : Amidon acétylé à acétate de vinyle
E1422 : Adipate de diamidon acétylé
E1413 : Glycérol de diamidon acétylé
E1440 : Amidon Hydroxypropylé
E1442 : Phosphate de diamidon hydroxypropylé
E1443 : Glycérol de diamidon hydroxypropyl

Personnellement je pense qu’il faut éviter de consommer des céréales avec gluten  à chaque repas, d’éviter absolument tous les produits industriels  et rappelons-le il faut varier son alimenation…